Golden week.

Publié le par GATTACA

Il est une évènement que tous les japonais attendent avec une fébrilité non feinte, c'est la golden week (semaine dorée). Pourquoi golden ? Tout simplement car durant une dizaine de jours, ce sont 5 jours fériés qui s'enchaînent. 5 jours qui ne se suivent pas les uns les autres. Et avec le week-end et les ponts permettent aux japonais d'avoir 8 jours fériés consécutifs. Autant dire une semaine de vacances supplémentaire.
Cette année, les jours fériés de la golden week sont le mercredi 29 avril, le dimanche 3 mai, lundi 4 mai, mardi 5 mai et mercredi 6 mai. Vous remarquerez qu'un des ces jours férié tombent un dimanche. Qu'à cela ne tienne, pour que ce jour férié ne soit pas une fumisterie de politicien il sera récupéré. Soit le vendredi 1er mai (qui n'est pas la fête du travail au Levant), soit le jeudi 7 mai. Résultat des courses la plupart des entreprises octroient en repos à leurs employés, les jours complémentaires non fériés. Résultat, ce sont 8 jours complet de vacances généreusement offert par la société ou les sociétés.
Autant vous dire que les japonais en profite comme une guêpe attirée par des melons pour décompresser et/ou voyager. Dès lors, on assiste à une flambée des prix du secteur du tourisme. Aviation, trains, hôtellerie, etc... Flambée qui n'évite pas une curée touristique. Si vos décidez de vous rendre au Japon durant cette période, prévoyez donc de faire vos réservations plusieurs mois à l'avance. Faute de quoi, il vous faudra changer vos dates de séjours, la quasi totalité des hôtels affichant complet.
Et cette flambée des prix se ressent aussi sur les vols long courrier à destination ou en provenance du Japon. A l'instar de la période des fêtes de noël, les prix des billets d'avion durant la golden week sont sensiblement plus élevé qu'avant ou après cette tranche calendaire.

Voici un tableau des différents jours fériés nippons :



Cliquez sur l'image pour l'agrandir.


@ bientôt...

Publié dans Présentation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article