En attendant...

Publié le par GATTACA

En attendant de vous annoncer l'arrivée de mon macbook et du Japan Rail Pass, ce qui ne devrait plus tarder puisque l'agence de voyage m'a annoncé hier qu'elle nous l'envoyait aujourd'hui (ça va les sauts dans le temps, vous suivez ?). Il faut quand même meubler un peu, mais pas inutilement. Si je dois meubler pour meubler, je vais chez Ikea (oui, c'est la vanne pourrite du jour).

Je vais donc vous faire part de quelques anecdotes nippones de la vie quotidienne.
Tout d'abord :

Les transports en commun.
Première chose à savoir, c'est qu'ils sont extrêmement bien développés. A tel point qu'à Tokyo, avoir une voiture est un luxe. Plusieurs compagnies ferroviaires se partagent le réseau national. Chacune avec son propre réseau ferré. Pas question de mutualiser les équipements. Il n'est pas rare de trouver 2 gares de compagnies différentes à chaque extrémité d'un même quartier. Dans Tokyo même, certaines gares sont mises en commun, comme à la station de Takanobaba. Une fois dans le hall, deux portiques distinct. Si vous n'avez pas le bon ticket, impossible de rentrer sur le réseau de l'autre. Ce qui oblige souvent à avoir plusieurs tickets de compagnies différentes pour un même trajet.
Pas très pratique vous en conviendrez. Surtout pour un "gaïkokujin" (étranger en japonais. Le terme "gaïjin", qui en est sa contraction, porte une connotation fortement péjorative) qui ne sait pas lire les kanjis.
Depuis près d'un an, pourtant, les différentes compagnies de transport ont décidée de créer un titre de transport commun. Ainsi il est désormais possible de faire une partie d'un trajet avec JR, puis sur une compagnie concurrente, puis de prendre le métro tout ça avec le même titre de transport. Évitant aux voyageurs pressés, tête en l'air, perdus ou aux touristes d'avoir à faire travailler les méninges pour identifier la bonne association titre de transport / compagnie. Tout bon français se devant de trouver à râler, il va s'en dire que sur une station comme Takadanobaba, cela facilite aussi le risque de ne pas arriver à la destination voulue...
Il y a 2 compagnies de métro à Tokyo.
Plusieurs compagnies ferroviaires se partage Tokyo et ses environs.

Pour le bus ou le métro, c'est comme pour le train. On paye son ticket en fonction de la distance à parcourir. Ainsi, sur les plans on peut voir le tarif à s'acquitter sur chaque station, au départ de la station où vous vous trouvez. Jusqu'à la prochaine station 190 ¥, 2 stations plus loin 210 ¥, etc...
Si jamais vous avez parcouru plus de distance que prévu, vous devrez effectuer un ajustement tarifaire.
Mais qu'est ce donc et comment ça marche ?
Très simple. Que ce soit pour le train ou le métro, vous devez insérer votre titre de transport à l'entrée (comme en France pour le métro)... et la sortie. Ce n'est qu'à la sortie que le montant correspondant à la distance que vous avez parcourue sera débité de votre carte ou de votre ticket.
Ainsi, si vous deviez payer 210 ¥ mais que vous n'avez payé que 190 ¥, il vous sera indiqué sur un petit écran que vous devez ajuster votre tarif. Il vous suffira de vous rendre auprès d'un distributeur de ticket, d'insérer votre ticket et de le créditer de la somme manquante. Dans le cas présent, 20 ¥.
Inversement, si vous avez payé 210 ¥ et que vous descendez plus tôt que prévu, il vous sera débité 190 ¥ de votre titre de transport. Il vous restera donc 20 ¥ que vous pourrez réutiliser pour l'achat d'un autre titre de transport.
Au moment de payer celui-ci au distributeur, vous insérerez votre ticket sur lequel il reste 20 ¥, en guise de moyen de paiement, puis compléterez en payant en espèce.
Pour les curieux et pour ceux qui on déjà pour projet de faire un tour à Tokyo, voici la carte du métro de Tokyo au format .pdf et en français : http://www.tokyometro.jp/global/en/service/pdf/routemap_fr.pdf
Et en anglais, le guide du métro de Tokyo : http://www.tokyometro.jp/global/en/travel/pdf/tokyo_metro_guide.pdf

Pour en revenir à la voiture, et pour l'anecdote, sachez que pour acheter un voiture à Tokyo (peut être dans tous le Japon aussi, mais je ne peux l'affirmer avec certitude) vous devez justifier d'une place de parking. Ainsi, vous comprendrez l'engouement que suscitent les parking dans la ville. Il n'est d'ailleurs pas rare de voir des sociétés de parking employer du personnel pour bloquer la circulation afin que vous puissiez entrer ou sortir du parking en toute sécurité. Il n'est pas rare non plus de voir dans les maisons individuelles la garage réduit à sa portion la plus congrue et de remarquer en passant devant que dépasse du garage le capot sur toute sa longueur, avec une porte abaissée juste à l'avant du pare-brise.


Dans un prochain bulletin, je vous parlerez du bon usage des quais (^_^)...

En attendant, je vous renvoi vers le N° 130 d'Ulysse mag avec un dossier spécial consacré au Japon vu du train. Vous y trouverez un résumé de l'histoire du train au Japon et saurez pourquoi il a pu se développer aussi bien, mieux que dans n'importe quel autre pays.

@ Bientôt

Publié dans Présentation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Petit+Page 29/04/2009 21:00

Ki wo tsukette!!!Ii yume wo mitte ne!mata ne!sayonara!Le Petit Page, PatLacan no tomodachi...